1ères rencontres académiques de l’évaluation des objets connectés en santé

Un site utilisant Réseau HU Paris Nord Val de Seine

Recherche Innovation Centres d'excellence

A propos des premières rencontres - COMPLET

L’AP-HP, l’Université Paris Diderot et l’INRIA organisent les premières rencontres académiques de l’évaluation des objets connectés en santé

Lundi 8 octobre 2018 de 9h à 17h30 – Université Paris Diderot Amphithéâtre Buffon15 rue Hélène Brion, 75013 Paris.

L’AP-HP, l’Université Paris Diderot et l’INRIA organisent les premières rencontres académiques de l’évaluation des objets connectés en santé.

Le 10 janvier 2018, l’AP-HP créait le Digital Medical Hub (DMH),  la première plateforme d’évaluation et d’analyse des objets connectés en santé à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, avec le soutien du laboratoire MSD France. Réunissant un consortium de scientifiques des secteurs privé, institutionnel et public (Inria, IUT Paris Diderot, DUSIR – département universitaire de soins infirmiers de l’UFR Médecine de Paris Diderot, CRPMS de l’UFR IHSS de l’université Paris Diderot), le DMH se positionne comme un centre de référence pour le développement et la validation scientifique des objets connectés en santé. Il s’adresse aux promoteurs académiques et industriels (centres de recherche, startups, scale-ups, PME, etc.).

Aujourd’hui plus de 3 milliards d’humains disposent d’un smartphone doté d’applications relatives à la santé. Et il est prévu d’avoir 50 milliards de dispositifs de ce type d’ici à 2020.

Après un positionnement de ces objets dans le champ du bien-être et du quantified-self, des industriels explorent également le champ de la santé, champ d’autant plus prometteur qu’il offre, depuis le virage épidémiologique des années 1960 des maladies aiguës infectieuses vers les maladies chroniques et le vieillissement de la population, des domaines d’application importants, comme la possibilité de suivi à distance.

De multiples motivations animent les uns et les autres : ne plus être soumis au pouvoir du savoir médical, participer directement au projet thérapeutique et être acteur de sa prise en charge (« patient empowerment »), simplifier l’accès aux soins, palier les problématiques de démographie médicale, renforcer les liens entre médecine hospitalière et de ville, transition ambulatoire … Finalement, les attentes et les espoirs sont immenses, de même que les questions soulevées par ces procédés. Car au-delà de leur fiabilité et de leur efficacité dans la prise en charge des patients et l’amélioration du parcours de soin, ces objets connectés soulèvent de très nombreuses questions. Ils ne produisent pas seulement un changement de l’expérience intime du sujet avec lui-même mais interfèrent également dans la façon dont la relation thérapeutique entre le patient et son médecin va se nouer. Ils n’ont pas seulement à faire la preuve de leur efficience, enjeu majeur d’un potentiel financement par notre système de protection sociale mais requestionnent les modalités-même d’accès aux soins et l’essor de la démocratie sanitaire. Sans oublier les questions de sécurité des données, plus que jamais au cœur des préoccupations des citoyens.

Ces nouveaux moyens de « traitement » du sujet humain rendus possibles par l’essor de technologies qui se veulent toujours plus innovantes convoquent ainsi une réflexion interdisciplinaire urgente que cette première journée d’étude se propose d’explorer.

A la lumière de réflexions académiques d’ordre éthique, économique, clinique, psychologique, sociétal,  technologique et numérique, et des premiers retours d’expérience d’évaluation d’objets connectés en santé, il s’agit de s’interroger sur les modalités qui permettront de concilier le développement de ces outils à des fins médicales avec les exigences d’une médecine de qualité soucieuse de l’intérêt du patient.

Contact : 01 40 25 82 43
e-mail : service.communication.hupnvs@aphp.fr

Programme

Matin

9h – Accueil

9h30 – Introduction

Martin Hirsch, directeur général de l’AP-HP
Christine Clerici, Présidente de l’université Paris Diderot
Philippe Ruszniewski, Doyen de la faculté de médecine de l’université Paris Diderot

10h – Les grands enjeux posés par les objets connectés en santé

Modérateur : Céline Lefève, maître de conférences en philosophie, co-responsable du Programme USPC
« La Personne en médecine », Université Paris Diderot et directrice de la Chaire coopérative « Philosophie à l’hôpital » (AP-HP/ENS)

  • Les enjeux éthiques et philosophiques
    Jean-Michel Besnier, Professeur des universités, Université Paris IV-Sorbonne, chaire de philosophie des technologies d’information et de communication
  • Les enjeux posés à notre système de santé : La E-santé, distinguer la lame de fond de l’écume
    Etienne Minvielle, MD, PhD, Titulaire de la Chaire de Management & Directeur de l’EA 7348 Management des Organisations de Santé, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), Mission « Parcours innovant », Institut de Cancérologie Gustave Roussy

11h30 Pause

11h45 – suite Les grands enjeux posés par les objets connectés en santé

  • Numérique & santé connectée
    Eric Fleury, Directeur du centre de recherche Inria de Paris
  • Débat entre la salle et les intervenants

12h45 – 14h : Déjeuner autour d’un buffet

Après-midi

14h – Retours d’expériences autour de l’évaluation des objets connectés en santé

Modérateur : François Crémieux, directeur général adjoint de l’AP-HP

  • Les enjeux cliniques
    Marie-Pia d’Ortho, directrice scientifique du Digital Medical Hub, cheffe de service de physiologie, explorations fonctionnelles de l’hôpital Bichat –  Claude-Bernard, AP-HP
  • Fiabilité et aide à la décision
    Anne Gégout-Petit, professeure des universités, Université de Lorraine, Institut Elie Cartan, responsable de l’équipe Inria BIGS
  • Les enjeux médico-économiques
    Camille Jean, maître de conférences, laboratoire Conception de Produits et Innovation, Arts et Métiers ParisTech
  • Les enjeux psychiques de l’interaction des patients et soignants avec les objets connectés
    Cristina Lindenmeyer, psychanalyste, maître de conférences HDR au Département d’Etudes Psychanalytiques – UFR IHSS, Université Paris 7 Diderot

15h20 – Table-ronde : Possibilités et limites des objets connectés en santé

Modérateur : Rodolphe Gouin, directeur de la Fondation AP-HP pour la recherche

  • Intervenants : Marie-Pia d’Ortho, Anne Gégout-Petit, Cristina Lindenmeyer, Jean-Yves Fagon, Délégué ministériel à l’Innovation en Santé, Corinne Collignon, Adjointe au chef de service évaluation des Dispositifs médicaux, Direction de l’Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique – DEMESP, HAS, Camille Jean, maître de conférences, laboratoire Conception de Produits et Innovation, Arts et Métiers ParisTech.

16h30 – Conclusion

NB : Les éléments mentionnés dans ce pré-programme sont susceptibles d’évolutions.

2017-LOGO-HUPNVS-300 x 147
Logo-P7-81-x-200
logo-inria-institutionnel-couleur_large
logo-ap-hp-300-x-91

Intervenants

Modérateurs

Céline Lefève

Maître de conférences en philosophie, co-responsable du Programme USPC « La Personne en médecine », Université Paris Diderot et directrice de la Chaire coopérative « Philosophie à l’hôpital » (AP-HP/ENS)

François Crémieux

Directeur général adjoint de l’AP-HP

Rodolphe Gouin

Directeur de la Fondation AP-HP pour la recherche

Intervenants matin

Jean-Michel Besnier

Professeur des universités, Université Paris IV-Sorbonne, chaire de philosophie des technologies d’information et de communication

Etienne Minvielle

MD, PhD, Titulaire de la Chaire de Management & Directeur de l’EA 7348 Management des Organisations de Santé, Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP), Mission « Parcours innovant », Institut de Cancérologie Gustave Roussy

Eric Fleury

Directeur du centre de recherche Inria de Paris

Intervenants après-midi

Marie-Pia d’Ortho

Directrice scientifique du Digital Medical Hub, cheffe de service de physiologie, explorations fonctionnelles de l’hôpital Bichat – Claude-Bernard, AP-HP

Anne Gégout-Petit

Professeure des universités, Université de Lorraine, Institut Elie Cartan, responsable de l’équipe Inria BIGS

Camille Jean

Maître de Conférences, laboratoire Conception de Produits et Innovation d’Arts et Métiers ParisTech

Cristina Lindenmeyer

Psychanalyste, maître de conférences HDR au Département d’Etudes Psychanalytiques – UFR IHSS, Université Paris 7 Diderot

Jean-Yves Fagon

Délégué ministériel à l’Innovation en Santé

Corinne Collignon

Adjointe au chef de service évaluation des Dispositifs médicaux, Direction de l’Evaluation Médicale, Economique et de Santé Publique – DEMESP, HAS

Lieu des 1ères rencontres académiques de l'évaluation des objets connectés en santé