Recherche Hospitalo-Universitaire en santé (RHU)

Un site utilisant Réseau HU Paris Nord Val de Seine

Recherche Innovation Centres d'excellence

Recherche Hospitalo-Universitaire en santé (RHU)

2 RHU programmes de Recherche Hospitalo-Universitaire en santé (RHU) pour les HUPNVS

En 2016 puis 2017, les équipes des HUPNVS ont été lauréates de deux RHU.  L’attribution de ces financements confirme la forte dynamique de recherche hospitalo-universitaire des HUPNVS dans le domaine des maladies cardio-vasculaires et de l’appareil digestif et l’excellence des équipes portée par un travail collaboratif CHU, Université et INSERM.

Les RHU -Recherches hospitalo-universitaires en santé- sont des appels d’offre lancés dans le cadre du programme d’Investissements d’Avenir dont les objectifs sont de soutenir des projets de recherche translationnelle en santé à fort impact socio-économique.

iVASC

Le positionnement d’excellence et le dynamisme de l’axe de recherche des maladies du coeur et des vaisseaux ont été confirmés en 2016 par la création d’un RHU iVASC sur les innovations relatives à l’athérothrombose.

Pr Gabriel Steg

iVASC (Innovation in VASCular Science) est un consortium de chercheurs, de cliniciens et d’industriels rassemblés autour du DHU FIRE, de l’Université Paris Diderot et de l’Inserm, coordonné par le Pr Gabriel STEG, cardiologue à l’hôpital Bichat – Claude-Bernard. Ce projet vise à modifier la prise en charge de l’athérothrombose (qui sous-tend les infarctus du myocarde et certains accidents vasculaires cérébraux), première cause de décès au monde, dont les traitements ont vu leurs progrès ralentis ces dernières années.

Porté par le Pr Gabriel Steg, cardiologue à l’hôpital Bichat, le projet vise à mettre en place des outils de suivi des accidents vasculaires, en améliorant la sélection des patients pour les traitements (notamment antithrombotiques) et en développant de nouvelles méthodes d’imagerie moléculaire.

Financement obtenu : 8,5 millions d’euros

QUID-NASH

Pr Dominique Valla

L’axe de recherche des maladies de l’appareil digestif a confirmé son positionnement d’excellence en juillet 2017 avec l’obtention d’un RHU QUID-NASH sur les besoins non satisfaits en matière de diagnostic, pronostic et de traitement de la stéatose hépatique non alcoolique. 

Porté par le Pr. Dominique Valla, hépatologue à l’hôpital Beaujon, le RHU QUID NASH vise à révolutionner la prise en charge des stéatoses hépatiques non-alcooliques (NASH) associées à un diabète de type 2 en développant une biopsie virtuelle qui permettra de mieux diagnostiquer et stratifier les malades, mais également de faciliter le développement de traitements spécifiques de la NASH.

Financement obtenu : 8,7 millions d’euros